une approche holistique

pour un équilibre durable

Expliquer mon approche revient à évoquer les trois domaines clé de mon travail :

santé  –  relations  –  activité

A mes yeux, pour accéder à un bien-être durable, ces trois domaines doivent être en équilibre, et donc être pris en compte lors d’une démarche thérapeutique.

Selon la demande de la personne, on travaillera plus sur l’un ou l’autre des domaines, sans pour autant perdre de vue les autres. Pour la personne il est généralement intéressant de constater les liens entre les domaines, les répercussions réciproques et bien sûr les changements obtenus grâce au travail en commun.

Chaque personne est unique, unique dans ses forces et ses faiblesses, unique dans ses besoins et sa demande. Ce qui m’importe dans mon approche, c’est de prendre la personne là, où elle en est, pour l’aider à aller là où elle veut. L’objectif est de l’aider à prendre conscience de ce qui la limite dans le cas présent, à dépasser les blocages et à lui donner les outils et les connaissances nécessaires pour aller de l’avant de manière responsable et indépendante.

Pour en savoir plus sur les trois domaines, voir plus bas.

 


les méthodes

Maladie, mal-être, comportements difficiles, relations dysharmonieuses etc. sont tous le reflet d’un déséquilibre.

Tout déséquilibre, qu’il soit physique, émotionnel ou mental, laisse une trace dans le corps énergétique humain. Harmoniser l’état énergétique est une nécessité pour retourner à un équilibre durable et constitue un point central dans ma manière de travailler.

Pour équilibrer le fonctionnement énergétique de la personne, je me sers d’outils issus de la kinésiologie, de la médecine traditionnelle chinoise et du reiki. Selon les besoins, j’associe d’autres outils de manière à pouvoir agir de la manière la plus efficace possible.

pour en savoir plus sur les méthodes


Merci de prendre note
que les thérapies complémentaires ne remplacent pas
un suivi médical adéquat en cas de maladie

 

santé


Par la maladie le corps exprime que « quelque chose ne va pas »
Ce « quelque chose » peut être un choc physique ou émotionnel, un rejet, un stress prolongé au travail, un conflit avec nos valeurs fondamentales, etc., etc.

Trouver ce qui est à l’origine de ce cri d’alarme du corps est essentiel
Cette prise de conscience contribue à la guérison de la personne et l’aide à ne pas se retrouver dans cette situation une nouvelle fois.

L’équilibration en séance augmente l’énergie vitale du client
Elle aide la personne à mobiliser ses forces d’autoguérison et ainsi à retrouver le chemin de la santé.

pour quoi consulter

par exemple en cas de

  • maladie, en particulier récurrente, chronique ou sans cause connue
  • douleurs chroniques, erratiques, etc.
  • épuisement,  burnout
  • dépression
  • comportement alimentaire déséquilibré (surpoids, boulimie, anorexie)
  • etc.
ex: douleurs

P.M. (40 ans) a dû subir une intervention chirurgicale suite à une blessure profonde de la main. Plusieurs semaines après, elle a des douleurs inexpliquées dans sa main et tout le bras.
Il s’avère que le méridien énergétique passant à l’endroit de l’intervention a besoin d’être harmonisé. Après seulement deux séances, les douleurs ont disparus.

ex: symptômes variés

Entre angoisses, douleurs, démangeaisons et plus encore, M.H. (38 ans)  souffre successivement de divers symptômes qui l’inquiètent fortement. Or,  les analyses médicales ne donnent aucun résultat.
Les séances mettent en évidence le lien avec son vécu d’enfant et ses problèmes relationnels actuels, lui permettant de se débarrasser des symptômes sans traitement médical.

relations


Le comportement reflète souvent un mal-être intérieur
Au lieu d’essayer de corriger un comportement non souhaité (généralement d’un enfant), mieux vaut chercher les causes sous-jacentes. Le comportement s’harmonisera plus facilement et durablement.

Faire évoluer sa personnalité et ses relations
C’est en réglant les conflits intérieurs liés à son passé qu’il est possible de changer sa manière d’être, d’adopter une nouvelle perception des événements et des gens et, par conséquent, rendre ses relations plus harmonieuses.

pour quoi consulter

par exemple en cas de

  • timidité excessive
  • colères fréquentes
  • relations conflictuelles (p.ex. lors de l’adolescence)
  • peur de se séparer de ses parents
  • problèmes de sommeil (p.ex. réveils nocturnes)
  • etc.
ex: séparation

A.B. (4 ans) pleure et crise à chaque fois qu’elle doit se séparer de ses parents, doit savoir en permanence où ils se trouvent, l’inconnu l’inquiète beaucoup.
Les séances lui permettent très rapidement de changer de comportement: elle finit par adorer la garderie, reste seule dans une pièce, prend confiance en elle.

ex: timidité

G.P. (13 ans) est très timide. A l’école, il s’isole, n’ose pas aller vers ses camarades, et encore moins leur adresser la parole.
Après identification des causes de sa difficulté (peur du rejet, sentiment d’infériorité), nous définissons les étapes pour sortir de son isolement. Il montre toujours une certaine timidité, mais arrive à aller vers ses camarades et à leur adresser la parole. Il est sorti de son isolement.

activité


Les performances ne dépendent pas seulement de l’intelligence
Évidemment, le fonctionnement cérébral est central. Mais de nombreux autres aspects, tels que des schémas de pensées restrictifs, interviennent fortement dans la façon dont une personne apprend ou travaille.

L’échec et l’effort ne sont pas une fatalité
La kinésiologie propose de nombreuses techniques pour améliorer le fonctionnement cérébral et se débarrasser de croyances restrictives, dans le but de rendre l’apprentissage et le travail aisés et plaisants et de rester performant à long terme.

pour quoi consulter

par exemple pour

  • améliorer l’apprentissage et la mémoire
  • augmenter sa capacité de concentration
  • optimiser son efficacité
  • oser parler en public
  • développer des nouvelles compétences
  • mobiliser toutes ses ressources pour réaliser un projet
  • retrouver la motivation
  • diminuer et gérer son stress
  • éviter l’épuisement, le burnout
  • etc.
ex: déficit d'attention

P.B. (15 ans) souffre d’un déficit d’attention. Malgré le traitement médicamenteux, il a du mal à se concentrer. De plus, il tremble des mains ce qui rajoute à ses difficultés scolaires.
En très peu de temps, il parvient mieux à focaliser son attention et à rester concentré plus longtemps. Ses capacités scolaires s’en voient rapidement améliorées.

ex: perte de motivation

A force de s’investir à fond dans ses études, N.B. (22 ans) a perdu la motivation, s’est épuisé et craint pour la réussite des examens qui approchent.
Dans un première temps, nous mettons le focus sur la motivation et son énergie, ensuite il améliore ses capacités de réflexion, et sa capacité à faire et tenir un planning. Il réussit ses examens avec facilité.

karin magnollay Ι kinésiologue agréée rme et asca Ι route de lavigny 8 Ι ch-1163 etoy Ι +41 (0)78 843 80 80 Ι info@magnollay.ch