la kinésiologie pour les enfants en bas âge – ça se passe comment ?

bébédansbrasmère« A partir de quel âge peut-on faire de la kinésiologie ? » « Est-ce que vous travaillez avec des nourrissons ? »

Ce sont des questions qu’on me pose très souvent, à juste titre.

L’outil central de la kinésiologie est le test musculaire. Pour pouvoir le mettre en œuvre d’une manière fiable, la personne « testée » doit avoir la capacité à rester dans une position détendue mais immobile et être focalisée sur le déroulement de la séance. Forcément, pour un nourrisson ou un enfant en bas âge, c’est un peu compliqué.

Dans ce genre de situations, la kinésiologie propose une astuce : le travail dit « en transfert », c’est à dire que le ou la kinésiologue effectue le test musculaire avec la personne adulte qui accompagne l’enfant, en général la mère ou le père.

Concrètement, je vérifie d’abord que la personne soit dans un état suffisamment centré et calme et procède à quelques ajustements si nécessaire (un méridien à équilibrer ou une émotion à accueillir, par exemple). Ensuite, j’établis le transfert entre le parent et l’enfant et vérifie que le test musculaire donne bien les réponses adéquates pour l’enfant.

Au premier abord – et c’est tout à fait compréhensible – le travail en transfert peut surprendre le client/le parent, surtout s’il n’a encore jamais fait l’expérience du test musculaire pour lui-même. C’est la raison pour laquelle j’explique toujours précisément ce qui va se passer et vérifie que le parent servant de transfert soit à l’aise dans son rôle.

Pour un nourrisson et un enfant jusqu’à 4 ans, je me sers de toute manière de la technique du transfert. Dans le cas d’un enfant dès 4 ans, je m’adapte à l’enfant, en fonction de son intérêt, de sa capacité à tenir tranquille et le motif de consultation. Souvent, nous réalisons une séance « mixte »: je permets à l’enfant de découvrir le test et continue tant qu’il est intéressé et attentif, puis je termine en transfert avec le parent. Parfois c’est le contraire: l’enfant n’ose d’abord pas se prêter « au jeu », et demande au cours de la séance à expérimenter le test par lui-même.

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions lors de la prise de rendez-vous ou lors de la première séance !

retour au blog